Une meilleure digestion pour éliminer les gaz intestinaux

PRÊT À CHANGER VOTRE VIE? Prenez rendez-vous dès aujourd’hui!

8 septembre 2011

Comments:

2
 septembre 8, 2011
 2

Une meilleure digestion pour éliminer les gaz intestinaux

Avoir des flatulences est normal, mais lorsqu’ils sont quotidiens et odorants, ils sont plutôt désagréables! Conseils pour avoir une meilleure digestion et éliminer les gaz intestinaux.

Il existe un mythe qui dit que si on laisse échapper un gaz intestinal odorant, c’est qu’on est en bonne santé! Dominique Abran, naturopathe agréée, croit plutôt qu’il est temps de consulter pour régler ce problème inoffensif, mais combien incommodant!

Faciliter la digestion

Premier conseil simple, mais à ne pas négliger pour faciliter la digestion et réduire les gaz intestinaux ou flatulences: mastiquer. Il est très important de manger dans un endroit calme et de prendre le temps de bien mâcher les aliments. Dès le début de la mastication, le processus de digestion commence. Les enzymes présentes dans la salive, comme l’amylase, amorcent dès ce moment la transformation des féculents.

  • Petit truc: écrire sur une feuille de papier qu’on peut coller près de la table: «Je mastique chaque bouchée 30fois!» Cela peut sembler un peu simpliste, mais c’est une façon efficace de changer cette habitude d’avaler tout rond.
Éviter le sucre

Les sucres simples et les fruits devraient être mangés loin des repas. Autrement, ils seront amenés à séjourner trop longtemps dans l’estomac et à commencer un processus de fermentation qui créera des gaz dans l’intestin.

  • Petit truc: privilégier les fruits en collation et éviter les desserts sucrés.Advertisment

AdvertismentAdvertisment

Avoir une flore intestinale saine

Autre recommandation: s’assurer d’avoir de bonnes bactéries dans ses intestins. Qui n’a pas encore entendu parler des probiotiques? Le potentiel thérapeutique des probiotiques  fait désormais l’unanimité dans la communauté scientifique. Ces «bonnes bactéries» colonisent la flore intestinale et vaginale. Là, elles luttent contre la prolifération des micro-organismes nuisibles qui peuvent, par exemple, provoquer des diarrhées infectieuses, des ballonnements, des flatulences ou des vaginites.

Pour favoriser sa santé intestinale, on peut aussi consommer des prébiotiques, des fibres solubles qui ont la particularité de servir de nourriture aux probiotiques. En plus d’accroître la quantité de bonnes bactéries dans l’intestin, elles améliorent le transit intestinal chez les personnes souffrant de constipation et de diarrhée, et réduisent l’inflammation des intestins. Voici des façons d’en ajouter à son alimentation:

  • Privilégier les aliments qui en sont riches: bananes, asperges, artichauts, oignons, ail, racines de chicorée, topinambours, avoine, orge et la plupart des légumineuses.
  • Avaler une cuillerée à soupe de légumes lactofermentés – comme la choucroute, les betteraves ou les carottes – en début de repas. On trouve ces produits dans les magasins d’aliments naturels. On peut aussi les préparer soi-même assez facilement.
  • Utiliser le miso comme assaisonnement après la cuisson des plats – potages, soupes, légumineuses – ou en vinaigrette. Riche en enzymes, il s’avère excellent comme prébiotique.
Et les capsules de probiotiques?

Les yogourts dans lesquels on a ajouté des probiotiques contribuent au maintien de la  santé de la flore intestinale. Par contre, pour obtenir un effet thérapeutique, la prise de probiotiques en capsules dont la concentration est élevée (15, 30 ou même 75 milliards de bactéries) est parfois nécessaire. Surtout si on a des ballonnements ou des gaz intestinaux.

Si plusieurs compagnies proposent des probiotiques, la qualité des produits qu’on trouve sur le marché est parfois discutable. Ces bactéries sont vivantes, donc fragiles, et leur conservation est difficile. Il est donc préférable de bien s’informer ou de demander conseil à un naturopathe agréé.

Les intolérances alimentaires et l’inconfort digestif

L’intolérance au lactose, le sucre du lait, peut être attribuée à une déficience en lactase, l’enzyme responsable de la digestion de cette substance. On ne doit pas la confondre avec l’intolérance au lait, qui résulte d’une sensibilité aux protéines de celui-ci, habituellement la β-lactoglobuline. Les signes et symptômes de l’intolérance au lactose sont: les crampes abdominales, la diarrhée, les ballonnements et les flatulences. On les attribue à l’accumulation de lactose non digéré qui retient l’eau dans l’intestin et à la fermentation des bactéries intestinales qu’il déclenche et qui produit des gaz et d’autres substances irritantes pour l’intestin.

Habituellement, les naturopathes agréés conseillent d’enlever de la diète tous les produits laitiers pour deux semaines, avant de les réintroduire. Si la personne se sent mieux sans lait, elle devra le mettre de côté pour quelque temps.

D’autres aliments peuvent causer des troubles digestifs. On peut rencontrer de l’intolérance au gluten, une allergie aux oeufs ou réagir au soya. On répétera alors le test d’élimination de deux semaines avec ces aliments. Les naturopathes agréés utilisent aussi un test de laboratoire qui permet de détecter ces intolérances, puisqu’il peut être compliqué de trouver quels aliments ne conviennent pas à une personne.

Pour certains, une meilleure mastication sera la solution aux troubles digestifs, alors que d’autres devront arrêter de consommer des produits laitiers, par exemple. Mais comme plusieurs facteurs sont susceptibles d’être impliqués, il peut s’avérer nécessaire de demander un bilan de santé à un naturopathe agréé. Il ne faut pas négliger la présence de ces symptômes inoffensifs, mais perturbateurs, car la bonne digestion est une clé du mieux-être.

Article paru en juin sur www.servicevie.com

Advertisment

Advertisment

2 responses on “Une meilleure digestion pour éliminer les gaz intestinaux

  1. TELLIER dit :

    Bonjour,
    Je souhaiterais savoir, avant de prendre de pré et probiotiques, si ma flore intestinale est saine ou pas ? y a-t-il un examen que l’on peut faire pour répondre à ma question ?
    Merci pour votre réponse.
    Bien cordialement.
    Thérèse TELLIER.

    • Bonjour Thérèse,

      Oui il existe une analyse de selle faite dans un laboratoire qui permet de connaître l’état de votre flore intestinale.
      Doctor Data
      Si vous avez plus de questions ou vous désirez faire ce test n’hésitez pas à rentrer en contact avec une naturopathe de l’équipe MaNaturopathe.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>