10 conseils pour se désintoxiquer du sucre

PRÊT À CHANGER VOTRE VIE?Prenez rendez-vous dès aujourd’hui!

19 mai 2014

Comments:

64
 mai 19, 2014
 64

10 conseils pour se désintoxiquer du sucre

addiction-sucre
Category: Alimentation

A l’heure actuelle, nous sommes très nombreux à considérer que le pire ennemi pour notre corps est le gras. C’est en effet l’idée communément propulsée par l’ensemble des médias et l’industrie alimentaire au sein de nos sociétés occidentales.

En réalité, on se trompe d’ennemi, et le vrai aliment dont il faut limiter la consommation au maximum est le sucre. En effet, les faits sont sans appel : le sucre est le principal responsable de l’épidémie d’obésité déferlant sur l’ensemble de la planète, mais est également une cause majeure pour de nombreuses maladies mortelles : maladies cardio-vasculaires, cancer, démence, diabète de type 2, mais aussi acné, infertilité et impuissance.

L’américain moyen consomme 152 livres de sucre par an, ce qui équivaut environ à 22 cuillères à café de sucre par personne et par jour aux Etats Unis. C’est encore pire pour les enfants, qui en consomment en moyenne 34 cuillères à café par jour, rendant près d’un quart des adolescents diabétiques ou pré diabétiques.

addiction-sucre

Le sucre est addictif

En plus d’être nocif, le sucre est également extrêmement addictif. Il est ainsi considéré que le sucre est 8 fois plus addictif que la cocaïne. Etre dépendant au sucre n’est pas un trouble alimentaire émotionnel, mais simplement un désordre biologique, et ce sont en fait les hormones et les neurotransmetteurs qui créent ces fringales de sucre, nous menant à la suralimentation incontrôlée. C’est d’ailleurs la principale raison pour laquelle 70% des américains et 40% des enfants sont en surpoids.

Une étude réalisée par des chercheurs d’Harvard a ainsi comparé les effets d’un milk-shake riche en sucre contre ceux d’un milk-shake très peu sucré. Les résultats de cette étude ont montré qu’en plus d’augmenter le niveau de sucre dans le sang et le niveau d’insuline, le milk-shake très sucré a aussi provoqué d’importants changements dans le cerveau, activant la partie de notre cerveau répondant aux dépendances et aux addictions. Le sucre fonctionne donc bel et bien de la même manière qu’une drogue !

10 conseils pour se désintoxiquer du sucre

Il est ainsi nécessaire de mettre en place un réel programme de désintoxication au sucre, afin de pouvoir briser cette chaîne de dépendance qui nuit à notre santé, et se libérer de cette addiction.

Vous trouverez ci-dessous 10 conseils pour vous désintoxiquer du sucre, 10 étapes simples et faciles à suivre pour modifier durablement votre alimentation et prendre le chemin d’un mode de vie plus équilibré :

1- Prendre la décision de se désintoxiquer
Avant toute chose, avez-vous réellement besoin d’une cure de désintoxication de sucre ? Pour le savoir, il vous suffit de répondre à ces quelques questions, réparties en 3 grandes catégories :

– Test du diabète : Avez-vous été diagnostiqué diabétique ou pré-diabétique ? Etes-vous en surpoids ? Avez-vous un surplus de graisse au niveau du ventre ? Vous a-t-on dit que le taux de sucre dans votre sang était un peu élevé ?
– Test de dépendance à la nourriture : Vous arrive-t-il de manger même sans avoir faim ? Vous sentez-vous parfois mal après avoir trop mangé ? Obtenez-vous des symptômes de sevrage lorsque vous réduisez les quantités de sucre consommées ?
– Test de Toxicité : Expérimentez-vous fréquemment des symptômes désagréables tels que des ballonnements, des gaz, des reflux, le symptôme du côlon irritable, des douleurs articulaires ou musculaires, ou encore des sautes d’humeur ?

Vous avez répondu « oui » à une ou plusieurs de ces questions ? Alors vous avez probablement besoin d’une cure de désintoxication de sucre !

2- Stopper le sucre TOTALEMENT
Le seul moyen de s’assurer que la cure fonctionne est de stopper complétement toute forme de sucre durant 10 jours, sans exception aucune. C’est le seul moyen de remettre à zéro vos neurotransmetteurs. Il est également souhaitable d’éviter au maximum durant ces 10 jours tout plat industriel déjà préparé, pour ingérer principalement des éléments frais.

3- Ne buvez pas vos calories
Toute forme de sucre liquide est pire que de la nourriture liquide contenant du sucre. Boire des boissons sucrées renvient à envoyer un shoot direct de sucre à votre foie. De plus, ce sont des calories vides qui vous conduisent à manger davantage au cours de la journée. Il vous faut donc éviter tous les sodas, les jus de fruits, mais aussi les cafés et les boissons pour sportifs.

4- Ajoutez des protéines à votre alimentation
Consommer des protéines à chaque repas, et particulièrement au petit-déjeuner, est la clé pour maintenir l’indice de glycémie et le niveau d’insuline à des niveaux acceptables, mais aussi pour couper court aux fringales.

5- Ne vous limitez pas sur les bons glucides
Oui, vous avez bien lu, il n’est pas nécessaire de limiter votre consommation de glucides…tant que ce sont des bons glucides ! Il s’agit ainsi de tous les légumes non féculents comme les légumes verts, la famille des brocolis, les asperges, les haricots verts, les champignons, les oignons, les courgettes, les tomates, le fenouil, les aubergines, les artichauts, les poivrons, etc…En revanche, évitez pommes de terre, patates douces, courges d’hiver et betteraves, ainsi que les céréales.

6- Remplacez le sucre par le gras
Ce n’est pas le gras qui fait grossir, mais bien le sucre. Il est donc essentiel d’ingérer de bonnes graisses à chaque repas : noix, graines, huile d’olive extra vierge, huile de coco extra vierge, avocats et les omégas 3 issus des poissons.

7- Soyez prêts pour les urgences
Ayez toujours sur vous un petit snack ou en-cas sain et équilibré qui vous évitera de vous jeter sur le premier aliment sucré venu en cas de coup de barre : noix, amandes, graines de citrouilles, myrtilles, dinde séchée ou encore une conserve de sardine ou de saumon.

8- Surveillez votre niveau de stress
Lorsque vous êtes stressés, vos hormones deviennent folles et très fréquemment votre appétit augmente. Assurez-vous de prendre 5 profondes respirations à chaque situation stressante ou vague de panique, vous en verrez très vite les bénéfices.

9- Luttez contre l’inflammation
Les études ont montré que l’inflammation provoque des déséquilibres de sucre dans le sang, augmente la résistance à l’insuline et favorise le diabète. Les sensibilités alimentaires cachées, telles que les produits laitiers et le gluten, sont une source importante d’inflammation : stoppez-les le temps de la cure.

10- Soignez votre sommeil
Enfin, assurez de dormir au moins 8 heures par nuit : il a ainsi été prouvé que le manque de sommeil augmente les fringales et conduit à se diriger vers des aliments davantage sucrés.

Alors, que pensez-vous de ces 10 conseils ? Vous semblent-ils applicables dans votre vie de tous les jours ? N’hésitez pas à nous donner votre avis dans  les commentaires  et à partager d’autres conseils.

Enfin, n’oubliez pas que rien ne remplace une consultation avec votre naturopathe qui sera en mesure de vous dispenser des conseils et des recommandations personnalisés et adaptés à votre situation personnelle.

64 responses on “10 conseils pour se désintoxiquer du sucre

  1. Marie dit :

    Je commence aujourd’hui …

  2. Carole dit :

    J’ai vraiment tout faux, moi qui suis diabétique, je vais essayer de mettre en application ces conseils, mais cela va être dur-dur entre le lait, et le reste…
    En attendant de mesurer les bienfaits, un grand merci pour ce partage.
    je désire aussi être abonnée à une newsletter si il y a
    Encore merci

    • Avec grand plaisir:) Pour recevoir nos infolettres et le guide GRATUIT des 8 mythes alimentaires ridicules, vous n’avez qu’à mettre votre courriel dans boîte à droit à cet effet.
      Certaines notions seront essentielles pour aider à stabiliser votre taux de sucre.

      Si vous avez besoin plus de support, ou de conseils adaptés à votre condition, n’oubliez pas que vous pouvez prendre rendez-vous, afin de personnalisé votre démarche.

  3. Ce sera assez difficile. Je suis complètement dépendant à la bouffe! Je vais faire des efforts. On verra bien…

    • Oui c’est pas facile, si vous avez besoin d’aider n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec l’une de nos expertes. Il existe des suppléments alimentaires qui aident à mieux contrôler nos rages de sucre. Bonne chance

  4. SIMONIN, Paula dit :

    Bonjour, Tous les conseils que je lis terminent par  » consulter un bon naturopathe! ». Mais OU TROUVER UN BON NATUROPATHE???? Aidez moi s.v.p. – region parisienne, Essonne ou Seine et Marne, ou n’importe ou. Je suis desesperee.

    • Malheureusement, nous n’avons pas de référence à vous fournir pour la France. Par contre sachez qu’il est possible de faire une rencontre via vidéo-conférence avec l’une de nos expertes. Une fois votre rendez-vous pris, vous devez remplir les questionnaires (reçu par courriel), ensuite nous passons 60 minutes à regarder les documents ensemble, puis par la suite des recommandations seront données en fonction de votre bilan.
      Nous avons des clients partout… du Cameroun au Maroc. Au plaisir de vous aider.

  5. Aurélien dit :

    Le test de dépendance est vraiment un sketch à lui tout seul…

    Je n’en attendais pas moins d’un tel article…

  6. Thierry Laporte dit :

    Je suis diabétique et personne à mobilité réduite je vais essayé de suivre qu’elles que conseil merci

  7. Michel Roy dit :

    Bravo. Les suggestions sont excellentes, bien que tout mettre en application n’est pas assuré. Deux choses que j’ai faites et ont beaucoup aider: couper la consommation des aliments préparés (trop de sucre et de sel) et couper dans les desserts. J’ai perdu 45 lbs en 16 mois et ma pression sanguine a baissé. J’ai commencé à courir aussi. Comme anti-stress, c’est excellent.

  8. Magdaléna Morin dit :

    1ere résolution pour 2015!!
    10 conseils faciles à suivre!

  9. kopf dit :

    Allez, j’essaie à partir de maintenant, j’ai trop mangé de sucre depuis 3 jours.

  10. gertrude dit :

    Est-ce qu’on peut manger des fruits, ou juste des légumes?

  11. Deschesne dit :

    je trouve ça très dur d’arrêter les desserts et les bonbons je fais du diabète de type 2 on m’a dit que. Le gras se transforme en sucre donc je me décourage
    Merci à

    • Effectivement, il n’est pas facile arrêter les sucres! Sachez que le gras, le bon gras tel que huile olive extra vierge de première pression à froid, l’avocat, l’huile de coco vierge, noix et graines vont vous aider à diminuer votre consommation de sucre. N’hésitez pas à lire le guide alimentaire des 8 mythes pour plus d’informations.

  12. Charlotte dit :

    Et que fait-on après la cure des 10 jours?
    On peut réintégrer doucement certains aliments, style le lait ou les pommes de terre?

    • Après votre 10 jours, vous pouvez réintroduire si vous le désirez les produits laitiers tout en observant votre état, vos symptômes. Le fait d’avoir enlevé les produits laitiers de votre diète pendant 10 jours peut vous permette de déceler si vous réagissez bien ou pas aux produits laitiers.

      L’idée est de ne pas réintroduire tout les aliments en même temps, mais d’y aller un aliment à la fois.
      Bon courage

  13. Charlotte dit :

    Encore une question…

    Peut-on pendant la période de cure manger des pâtes? du pain? du riz?

    Et avez-vous une alternative au lait? Car avant d’aller dormir, j’aime bien boire mon petit verre de lait 🙂

  14. Carole la cagole dit :

    Très juste… ça marche, j’ai testé en fin d’année. Moi « Miss Sucrette » depuis des années, plus aucune envie de sucre raffiné! Incroyable! Addiction de merde… Quelques figues ou abricots séchés lors d’une envie sucrée.

  15. Steve dit :

    Que penser des sucres complexes dans les pains, céréales, pâtes alimentaires ? Est-ce aussi mauvais pour la santé ? Et est-ce vraiment parce que ce sont de mauvais aliments ou est-ce la qualité des ingrédients qui s’est détériorée avec les manipulations génétiques et les procédés commerciaux ? Par exemple, le lait est devenue une poison, mais est-ce que le lait est un mauvais aliment ou est-ce parce que l’on nourrit les vaches avec trop de maïs de piètre qualité ?

    • Vous soulevez beaucoup de préoccupations actuelles.
      La qualité des aliments dépend effectivement de ce que l’on donne à manger aux animaux. Les animaux nourris aux grains quelques fois OGM, souvent de médiocre qualité, contenant souvent des moisissures font en sorte que la viande et ces sous-produits sont riches en oméga 6 ce qui est pro-inflammatoire. Par contre, une vache nourris à l’herbe qui vit à l’extérieur offre un meilleur rapport en oméga 3. Je ne dirais pas que le lait est un poison, ceci dépend plutôt de la qualité et aussi de chaque personne. Pour certains un aliment peut être un poison, alors que pour d’autres il peut être un remède, ceci dépend de l’individualité de chacun. J’aimerais également vous référez à deux auteurs que j’apprécie beaucoup: Dr William Davis auteur du livre Pourquoi le blé nuit à votre santé et Dr David Perlmutter auteur de Grain Brain.

  16. Kevin dit :

    Très bien! Ca donne le goût de mieux s’alimenter. Trop de sucre est en effet très mauvais pour plein de choses.
    Les conseils nutritionnelle données ici sont excellents et je suis cette façon de se nourrir depuis des années… et ca marche!… Je maigri, je me sens mieux, je performe mieux en général.

    Mais mais mais…

    C’est faux de dire que le sucre est toxic. Un peu de sucre n’est pas toxique du tout et peut même être bénéfique dans certains cas.

    Il est aussi faux de dire que le sucre est un excitant. En fait, des études SCIENTIFIQUES de longues dates ont prouvé que L’EXCÈS de sucre POUVAIS être toxique. Mais même consommé avant le coucher, il n’est en rien un excitant.

    Il est par contre très mauvais de consommer des sucres vides trop souvent. Et il est très facile d’en abuser.

    Malgré nos divergences d’opinions, je suis 100% d’accord sur le type de diète recommandé ici. Mais un petit lait au chocolat après un déménagement où une petite pointe de tarte au citron a l’occasion n’est nullement toxique et n’est nullement une drogue et n’est nullement comparable à la cocaine…

    Faite vos recherches sur des études neutre mené par des scientifiques de différentes université. Vous allez voir qu’il y a des biens fait à consommer des sucres sucres vides à l’occasion et qu’il ne faut pas viré fou n’on plus. Faites du sport et manger mieux!

    • Merci pour ce commentaire,
      Je prêche pour l’équilibre de vie. Loin d’être dogmatique, je me permet à l’occasion un dessert fait avec du sucre de coco!
      Selon une nouvelle étude, le sucre raffiné est beaucoup plus addictif que la cocaïne – une des substances les plus addictives et nuisibles connus.
      Je pense que pour arrêter la consommation de sucre raffiné, il est plus facile de le faire « strict » pendant par exemple 10 jours tel que proposé. Mais effectivement d’en consommer à l’occasion n’est pas « toxique »!

    • Merci pour ce commentaire,
      Je prêche pour l’équilibre de vie. Loin d’être dogmatique, je me permet à l’occasion un dessert fait avec du sucre de coco!
      Selon une nouvelle étude, le sucre raffiné est beaucoup plus addictif que la cocaïne – une des substances les plus addictives et nuisibles connus.
      Je pense que pour arrêter la consommation de sucre raffiné, il est plus facile de le faire « strict » pendant par exemple 10 jours tel que proposé. Mais effectivement d’en consommer à l’occasion n’est pas « toxique »! Tout est question équilibre!

    • Emi dit :

      Ceci dit l’être humain n’est pas fait pour boire du lait de vache si j’en crois certaines sources… De la même façon qu’on ne boit plus le lait de notre maman passer la petite enfance, on ne doit pas plus boire le lait d’une vache… Ce n’est que mon opinion 😉

      • Alain dit :

        Plusieurs études scientifiques tendent à supporter votre opinion. Une qui est sortie dans les années 70 et qui a été enterrée depuis affirmait que certains cas de diabète étaient causés par les peptides bovins contenus dans le lait couplés à un défaut génétique du système immunitaire.

        Le fait est que l’humain n’a nul besoin du lait dans son alimentation dès qu’il est sevré. Tous les nutriments bénéfiques du lait se retrouvent ailleurs dans une diète saine et équilibrée. La recommandation des agences de santé promouvant les produits laitiers sont en fait une propagande de l’industrie laitière. Faite quelques simples recherches sur le net pour vous informer à ce sujet…

  17. Charlotte dit :

    J’ai commencé depuis 6 jours la diète, et je m’en porte pas si mal 🙂

    Par contre, je n’ai supprimé de mon alimentation que le sucre raffiné.

    C’est à dire que je m’octroie toujours des pâtes, riz, lait etc.

    Est-ce que je peux tout de même réussir à me désintoxiquer dans ces conditions?

  18. Super intéressant! Je partage sans hésitations dans mon groupe de support pour mes clients Beachbody..merci beaucoup pour cet article!!

    Francis Raymond Coach indépendant Beachbody

  19. Charlotte dit :

    J’ai encore une petite question.
    Selon fait donc 7 jours que je suis en sevrage de sucre raffiné.
    Et à l’heure actuelle, je meuuurs d’envie d’un bon pain au chocolat. j’en rêve la nuit 🙂
    Est-ce qu’à à la fin de ma cure, je peux réintégrer un peu de sucre (et par exemple m’accorder un bon pain au chocolat)? ou c’est peut être mieux que j’attende de ne plus avoir ces grosses envies compulsives avant de craquer?
    Et à l’avenir, comment gérer l’envie de sucre raffiné? Je pourrai en remanger de temps en temps? à quelle fréquence?
    Sinon, à l’heure actuelle quand j’ai envie de sucre, je m’octroie un fruit, ou une compote de fruits. Est-ce la bonne solution?
    D’avance un grand merci pour votre aide 🙂

  20. Joce dit :

    Je suis vos conseils strictement depuis 7 jours et même si cela fut difficile les trois-quatre premiers jours, les bénéfices sont là (une disparition de la fatigue, disparition des maux de têtes). Est-il possible de manger des légumineuses type lentilles? Est-il possible de supprimer définitivement le sucre et toutes céréales?
    Merci pour votre réponse

    • Vous pouvez consommer des légumineuses tels que lentilles et haricots si vous avez un bon système digestif, certaines personnes éprouvent des difficultés à les digérer. Assurez-vous également de les faire tremper avant de les faire cuire. Si vous décidez de ne pas consommer de céréales assurez-vous d’avoir des légumes racines dans votre diète tels que patate douce, panais, betterave, banane plantain ainsi une à deux portions de fruit par jour. La quantité de glucides dépend de plusieurs choses dont votre niveau d’activité physique.

  21. pouthas dit :

    Je suis bien d’accord avec tout ce que je lis. Mais, comment dormir 8 heures lorsque l’on a 61 ans et que prendre des somnifères, c’est remplacer une addiction par une autre ! Rien ne marche pour le sommeil, sommeil sauf quand je dors une nuit sur deux
    Merci par avance à ceux qui ont un vrai truc pour vraiment dormir.

  22. ALVA dit :

    Article très bien fait, facile à lire. Je mets en application. Cela me semble un vrai défi mais les bénéfices attendus sont énormes, alors on y va ! Merci beaucoup pour tous ces conseils.

  23. nesrine dit :

    Article très intéressant, mais je voulais savoir si les aliments sans gluten (surtout les pâtes et le pain) peuvent être consommés pendant les 10 jours de sevrage strict. Merci

  24. Stephanie dit :

    J’ai essayé le programme en le suivant à la lettre mais je craque toujours au bout du 2 eme jour! J’arrive à me sentir dégoûtée des légumes, et à avoir la nausée dès le matin en essayant de boire mon thé nature. Je n’ai pas de problème de poids, je suis même plutôt mince mais il m’arrive de faire des crises de boulimie à la moindre émotion ou fatigue… Je voulais chasser ce vice mais je ne parviens pas à me sentir en bonne santé en ne mangeant que des légumes, viandes, œufs… Cela aurait plutôt tendance à m’atteindre en me faisant faire des crises d’angoisse ou en me sentant moins en capacité de réfléchir.

    • Bonjour Stéphanie,

      Parce que vous avez des crises de boulimie, je ne vous conseillerais pas cette détox. La privation peut vous amener encore plus de crises. Je considère que vous devez manger des légumes racines, céréales complètes et des fruits quotidiennement. Une astuce est surtout de bien déjeuner le matin, 1 heure maximum après le lever. Mangez des protéines de sources animal comme des oeufs, des produits laitiers comme le yogourt grec (si vous les tolérez), de la viande …etc. Essayer d’avoir au moins 30 grammes de protéine le matin. Ajoutez du bon gras: avocat, huile olive, noix et graines et des légumes. Bref, un vrai repas. Bon courage

      • Stéphanie dit :

        Merci pour votre réponse mais c’est déjà ce que je fais le matin… Je pensais qu’en suivant cette cure, je pouvais me debarasser de ma dépendance au sucre et également céréales! Aussi, je fais beaucoup de sport donc je pense qu’effectivement ce n’est peut-être pas compatible, peut-être qu’il me faudrait conserver les féculents et les légumes racine au moins 1 fois par jour. Je referai un essai la semaine prochaine…

        • Charlotte dit :

          Bonjour Stéphanie,

          J’ai le même soucis que toi. Je suis mince, et j’avais voulu faire ce « régime » car je me sens complétement accro au sucre.

          Je tiens toujours + ou – 3 semaines, puis après c’est quasi la grosse crise de boulimie pendant 1 semaine. Je n’arrive plus à manger un morceau de chocolat, je mange la tablette + le pain au chocolat du matin + la pâtisserie etc. etc.

          Donc j’ai décidé d’arrêter aussi (ce régime). Pourtant j’aimerais tellement me désintoxiquer du sucre.

          En même temps mon corps ne stocke pas, donc je me dis qu’il arrive peut être à bien utiliser tout ce que je lui donne (je me dis peut être ça pour me rassurer).

          En attendant, j’essaie de manger varier et équilibrer le + possible. Et j’essaie de manger des aliments/repas à indice glycémique bas pour me rassasier le + possible car j’ai tout le temps faim et je suis sujette à l’hypoglycémie.

          Je ne sais pas si cela est la solution pour moi, car je me sens quand même souvent fatiguée (mais bon c’est l’automne et je suis en plein allaitement de 2 petites puces), mais je préfère ça à mon hypoglycémie, et à mes crises de boulimie.

          Redonne nous de tes nouvelles.

          Bonne journée,

          Charlotte

          • Stéphanie dit :

            Le problème chez moi (/nous j’imagine) c’est que la moindre petite émotion est motif à en consommer (en particulier dans les tablettes de chocolat noir, les céréales et gâteaux…). Par contre, je déteste les bonbons! C’est vrai que j’en consomme beaucoup parce qu’il accompagne des aliments que j’affectionne (et qui ne sont pas top natures). Le problème, c’est que je devrais surtout arrêter de consommer tout ce qui est industriel et raffiné! Et aussi ne pas associer réconfort et alimentation compensatoire… Pas simple non plus de se raisonner! C’est juste sous la main, ça comble un besoin instantané, c’est sans conséquence (immédiate)… Bref, c’est très facile de craquer! Et le temps où on a quelque chose dans la bouche, on oublie tout ce qui nous tracasse donc on consomme démesurément > boulimie.

    • Virginie dit :

      Bonjour,

      Vous devriez parler de vos crises de boulimie et envies de sucre à votre médecin. La boulimie et les envies incontrôlables de sucre sont souvent liés à des carences (magnésium, chrome) et/ou à un dérèglement intérieur (trop de Candida Albicans dans les intestins). J’ai été une accro du sucre pendant 20 ans, avec des crises de boulimie chaque jour, mangeant plus de 150g de sucres ajoutés quand j’y repense, je ne vomissais pas et pourtant mon poids restait stable avec quelques heures de sport par jour. L’année dernière, mon organisme a commencé à flancher (allergies à plein d’aliments, douleurs dorsales liées à des douleurs à mes intestins et au foie) et une prise de sang a révélé que je souffrais de candidose . Le Candida Albicans vit naturellement dans nos intestins et se nourrit principalement de sucre et de levure (pain, par exemple), si vous lui ôtez le sucre, il vous pousse à en consommer davantage et au plus il mange de sucre, au plus il détruit l’organisme et s’attaque aux cellules du corps petit à petit. Il est souvent silencieux et il faut plusieurs années pour que les symptômes apparaissent (mycoses, pellicule, vue trouble, ballonnement, etc.) Depuis que j’ai arrêté le sucre et la levure et pris des suppléments de chrome et de magnésium en parallèle d’une alimentation protéinée et riche en légumes directement achetés chez le fermier du coin, je n’ai plus du tout eu de crise de boulimie du jour au lendemain. Il a suffit d’une journée pour changer ma vie. Il me faudra sûrement plusieurs années pour reconstruire mon corps mais le bien-être que je ressens quand je mange équilibré en vaut la peine.
      Comme la candidose est de plus en plus commune et mal détectée, j’avais envie de vous partager mon expérience pour que peut-être vous creusiez de ce côté-là. J’ai rencontré d’autres anciennes boulimiques qui devaient leur maladie à cette levure qui vit en chacun.

      Meilleurs voeux à tous.
      Virginie

  25. Charlotte dit :

    Bonjour Virginie,

    Et merci pour votre réponse.

    Effectivement, je ne serais pas étonnée d’avoir une candidose. Mais comment peut-on le détecter sur une prise de sang (j’ai fait un bilan complet, il n’y a pas longtemps).

    Et si je mange du pain au levain (bio et complet), cela entretient-il la candidose?

    D’avance un tout grand merci pour votre aide.

    Charlotte

  26. CHAPLAIN-KERDRAON Anne-Marie dit :

    Merci beaucoup pour votre article. Je savais déjà tout cela, mais le lire fait vraiment du bien ! « manger moins de sucre et plus de graisses » (et de protéine) c’est tellement rare de lire ça ! cela a tant de mal à attendre le grand public qui en reste aux recommandations officielles « des féculents à chaque repas » et « éviter les graisses » … Misère…
    Ce n’est pas si difficile que ça de se passer de sucre, si juste au début. C’est comme le tabac en fait, faut le décider, et s’y tenir, après ça devient naturel. Perso, j’étais très accro au sucre, je n’aime plus du tout ça, ça m’écoeure.

  27. Cosenza dit :

    Bonjour,

    Excellent article mais… Oui il y a un mais 🙂 quàd vous dites de supprimer TOUS les sucres pendant 10 jours, il nous reste à manger quoi? Vous parlez du sucre naturel et également du sucre raffiné? Parce qu’in en retrouve dans quasi tous les aliment en contiennent…

    • Bonjour,
      Vous pouvez manger tous les légumes autres que les légumes racines pour quelques jours. Cela va vous faire manger beaucoup de légumes riches en antioxydants, vitamines et minéraux : courgette, aubergine, laitue, pousse de tournesol, chou frisé, brocoli, choux de Bruxelles, haricot verts etc…la liste est longue. C’est vrai qu’il y a des glucides dans les légumes verts, mais c’est négligeable. Alors bon courage.

  28. sandrine dit :

    bonjour à tous,
    Je n’ai pas de problème de santé particulier juste un quelques kilos à perdre (5). Je suis un régime sans sucre qu’une amie m’a proposé. J’attaque mon 5ème jour qui ne semble pas trop mal. les 4 jours précédents ont été difficiles. Je ressentais un manque mais je ne savais pas trop de quoi, avec des mots de tête affreux. Je ressens une grande fatigue et un j’ai l’impression de ne plus avoir de muscle. Tout me paraît lourd et difficile.
    Mais je vais tenir…

  29. Gigi dit :

    Bonjour
    L’an dernier, je me suis désintoxiquée… une vraie cure de désintox : 5 semaines sans sucre blanc, sans sucre raffiné : zéro sucre blanc, plus de pâtes blanches ou de riz blanc, plus de pain de blanc, plus de pommes de terre etc etc… tout en continuant une alimentation sans contrainte… et en remplaçant le sucre que si nécessaire par du sucre complet (en magasin bio) et en remplacant les pâtes, riz, pdt par des féculents complets (pâtes complètes, riz complet) les jours où j’avais une activité physique.

    Résultat : les 5 premiers jours complètement en manque (maux de tête, agressivité, énorme fatigue…) suivis d’une énergie incroyable et d’une perte de poids assez bluffante (puisque je continuais à me faire plaisir).
    J’ai lamentablement re-sombré lors d’un mariage. Bah oui, : pain blanc, PdT, desserts à gogo etc etc… La chute n’en a été que plus dure… Une vraie « tox »…
    Je n’ai pas réussi à m’y remettre intégralement : on a enlevé sucre blanc, pain blanc et féculents blancs (riz, pâtes), on a intégré le quinoa… mais au quotidien avec des enfants, ce n’est pas si évident… sauf si on est dans la frustration permanente… Du coup, on y est allé doucement.
    Les enfants sont partis en vacances, il y a dix jours, j’ai donc repris la cure de désintox +++…. Je n’ai pas eu les symptômes de manque mais j’ai un regain d’énergie non négligeable qui me confirme combien le sucre est un poison insidieux…
    Pour celles et ceux qui souhaitent s’y mettre, les premiers jours sont vraiment difficiles… Mais choisissez de vous faire plaisir en continuant à faire votre quiche aux tomates cerise ou vos muffins au chocolat préférés en remplaçant farine blanche par farine complète et sucre blanc par sucre complet…. Il est évident que cela change un peu le goût (le sucre complet sucre beaucoup plus que le sucre blanc donc il faut en mettre moins et il n’a pas le même goût) ou la consistance mais on s’habitue très très vite!
    Et il faut évidemment arrêter immédiatement tout produit industriel…

    Note : dans les produits bio, il n’y a, en principe, pas de sucre raffiné. Il s’agit de sucre non raffiné dit complet… A vérifier dans les étiquettes!

  30. Caroline dit :

    Je pense que je suis accro au sucre, je veux dire par la que je buvais beaucoup plus de coca que d’eau ( soit une bouteille entière sucré ou zéro de 1,5l de coca et peut-être une mini bouteille d’eau par jour ), je n’avais pas une bonne alimentation.. Je ne suis pas mince mais je ne suis pas grosse non plus. ( peut-être que mon corps était habitué ) J’avais régulièrement de grosse douleur d’estomac, je pense que je remplissais votre test de toxicité sans problème j’avais la plupart des symptômes. Je suis jeunes j’ai 24 ans depuis que j’habite seule depuis plus ou moins 6 mois j’ai changé la nourriture que j’ingurgite, je mangeais assez gras ( pas le bon gras mais le fast food, les chips), bref si vous aviez vu mon alimentation, vous vous arracheriez surement les cheveux.. Mais depuis que j’ai diminué quasi arrêté, j’ai commencé à avoir de moins en moins mal au ventre. Je n’ai pourtant pas arrêté ma consommation excessive de coca.. Depuis un peu plus d’une semaine voir plus, je n’en ai presque pas bu ( peut être un verre de coca zero ), plus de sucre agressif.. C’est très dur, j’ai eu des effets assez violent ( d’ailleurs demain je vais voir une diététicienne ) car j’ai du mal a me dire que ce soit lié au de sucre qui agirait tel une drogue. Je suis fatiguée, je suis irritable, j’ai envie de sucre, j’ai mal aux jambes par moment, j’ai l’impression de boire sans arrêt de l’eau ( plus ou moins 3l par jour ) et pourtant je n’ai pas de diabète.. Je suis venue me renseignée sur internet car je me disais que ce n’était pas possible. Voila j’ai écris un pavé, je suis encore sceptique, je me dis que peut-être mes symptômes sont lié a autre chose même si je n’ai rien d’anormal dans la prise de sang. J’ai décide de tout arrêter ou de limiter ma consommation de façon drastique.

    • Charlotte dit :

      2 mois (quasi) que j’ai arrêté le sucre rapide!

      Eh ben dur au début, mais maintenant, c’est dingue l’énergie que j’ai retrouvé! Je n’y aurai pas cru.

      Je n’ai plus du tout d’obsession (au sucre) comme avant et de fringales.

      Par contre, je n’ai toujours pas retrouvé l’esprit clair. Je pensais qu’en arrêtant le sucre, j’aurai l’esprit plus vif. J’ai toujours du mal à trouver mes mots. Est-ce que peut-être je manque d’un certain type d’aliment?

  31. veri dit :

    bonjour addict au sucre sacrément après déjeuner et surtout après diner bonbons, chocolats sans fin j ai de l arthrose partout et problèmes intestins ( diverticules) donc je suis limitée en aliments et fruits et fait n importe quoi et cela est très mauvais pour ma santé je ne sais plus donc…. sucre sucre sucre merci de me lire

    • Peut-être qu’une piste de solution réside dans l’augmentation du bon gras dans votre diète; l’huile olive, l’huile de coco, beurre clarifié, avocat. Le son gras aide à stabiliser le taux de sucre donc les envies de sucre. Essayez d’en avoir à chaque repas.

  32. Della dit :

    Je suis au jour 10 de la cure, ça a été difficile les 4 premiers jours, maux de tête intenses, comme si j’avais une enclume dans le crâne. Mais aujourd’hui, je me sens bien! Je vais réintroduire le gluten à partir de demain, histoire de voir comment je me sens avec cette adition. J’ai mangé des noix et des graines biologiques, et j’ai remarqué que mon appétit a diminué de beaucoup, ce qui est une bonne chose.

  33. Di Via Claudia dit :

    Bonjour, cet article est génial mais je me demande si pendant la cure il est possible de consommer des fruits… Certes ils contiennent du sucre, mais pas raffiné, est ce que ça compte ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *